Options de traitement des ronflements

Chez ResMed, nous avons des solutions pour les personnes dont les ronflements ne sont pas issus du nez avec et sans apnée obstructive du sommeil. Il s’agit des cas légers à modérés de SAOS ainsi que des cas plus sévères de SAOS.

Ronflements issus d’autres parties des voies aériennes supérieures que le nez sans apnées du sommeil

Vos patients appartiennent à cette catégorie s’ils ont fait l’objet d’un test de dépistage des troubles du sommeil et qu’ils ont obtenu un index d’apnées/hypopnées (IAH) inférieur à 5. Si vous ne connaissez pas l’IAH de votre patient, nous vous recommandons de réaliser un test de dépistage des troubles du sommeil ou de l’orienter vers un confrère en mesure de réaliser ce test. C’est en comprenant les apnées du sommeil de votre patient que vous pourrez prendre les décisions thérapeutiques optimales.

Chez ResMed, nous estimons qu’une orthèse d’avancée mandibulaire (OAM) telle que Narval CC constitue une option thérapeutique très efficace pour les ronflements qui ne pas issus du nez.1,2 Ces dispositifs oraux, qui portent différents noms — orthèses d’avancée mandibulaire (OAM), dispositifs intraoraux, appareils bucco-dentaires et appareils de repositionnement mandibulaire — fonctionnent en maintenant pendant le sommeil la mâchoire inférieure dans une position qui réduit l’affaissement des voies aériennes et élargit l’espace à l’arrière de la langue, afin de prévenir les apnées et les ronflements.

oral-appliance-upper-airway-mechanism-resmed

Nous vous invitons à étudier les options qui incluent les sprays, les bandelettes nasales, les mentonnières et autres. Consultez l’association du sommeil de votre pays pour obtenir des recommandations.

Forme légère à modérée de SAOS associée à des ronflements

Si vos patients souffrent d’une forme légère à modérée de SAOS (IAH entre 5 et 30), ResMed propose l’orthèse d’avancée mandibulaire Narval CC, ainsi qu’une gamme complète d’options de traitement par pression positive continue (CPAP). Les OAM sont une alternative cliniquement prouvée au traitement CPAP chez les ronfleurs présentent une forme légère à modérée de SAOS3,4,5 Elles entraînent de hauts niveaux d’observance, de sorte que les utilisateurs sont moins susceptibles d’abandonner le traitement.4 Chez les utilisateurs réguliers, elles sont presque aussi efficaces que la CPAP dans la réduction de l’IAH.6

Forme sévère de SAOS associée à des ronflements

Si vos patients souffrent d’une forme sévère de SAOS (IAH supérieur à 30), un traitement CPAP en première intention est le plus indiqué. Il existe différents types de traitement CPAP :

  • le traitement par pression positive continue automatique (APAP),
  • le traitement par pression positive continue (CPAP),
  • le traitement par application de deux niveaux de pression (« bilevel »).

ResMed dispose d’une vaste gamme de masques, appareils et accessoires pour rendre le traitement CPAP aussi confortable et non intrusif que possible.

Si votre patient a montré qu’il ne pouvait pas s’habituer au traitement CPAP ou y était allergique, vous pouvez alors, en tant que spécialiste du sommeil, prescrire une OAM. En réalité, dans la plus vaste étude multiniveaux de ce type, les patients présentant une forme sévère de SAOS qui portaient régulièrement Narval CC étaient tout aussi susceptibles de réduire leur IAH de 50 % que les porteurs de Narval CC présentant une forme légère à modérée de SAOS.1

La chirurgie et le traitement par radiofréquence figurent parmi les autres options visant à stopper les ronflements.

sleep-apnoea-quiz-bleu

Résultats cliniques de Narval CC™ – l'étude ORCADES

Évaluer l’efficacité et l’observance de l’orthèse d’avancée mandibulaire (OAM) Narval CC™ : c’est l’objectif d’ORCADES, la plus large étude prospective multicentrique de patients présentant un syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS) traités par une OAM sur mesure. L’étude en cours inclut 369 patients sur une période de 5 ans.1 158 patients — soit 43 % des participants — présentent une forme sévère de SAHOS (index d’apnées/hypopnées (IAH) > 30).

Références :

* L’ASV est contre-indiquée dans l’insuffisance cardiaque chronique symptomatique (classe NYHA 2-4) à fraction d’éjection du ventricule gauche ≤ 45% et SAS central prédominant (≥50% d’événements centraux).

    1. Vecchierini MF & al. A custom-made mandibular repositioning device for obstructive sleep apnoea-hypopnoea syndrome: the ORCADES study. Sleep Med. 2016 Mar;19:131-40. doi: 10.1016.
    2. Lim et al. Oral appliances for OSA. Cochrane Database of Systematic Reviews 2009, Issue 3. 
  1. Practice Parameters for the Treatment of Snoring and Obstructive Sleep Apnea with Oral Appliances: An Update for 2005, AASM report, Sleep 2006;29(2): 240-243, US Guidelines.
  2. Non-CPAP therapies in obstructive sleep apnoea, ERS task force. Eur Respir J. 2011 May;37(5):1000-28, Systematic Review. Recommendations (European).
  3. B. Fleury et al. OSAHS treatment with mandibular advancement oral appliance. Rev Mal Respir. 2010 Oct;27 Suppl 3:S146-56. Systematic Review. Recommendations (France).
  4. Vanderveken OM. Objective measurement of compliance during oral appliance therapy for sleep-disordered breathing. Thorax. 2013 Jan;68(1):91-6.