FAQ: utilisation, nettoyage et entretien des équipements

Vous trouverez ici les réponses aux questions fréquemment posées par vos patients sur le nettoyage et l’entretien des appareils, ainsi que des conseils sur l’utilisation des appareils et les solutions de voyage.

 

Aider les patients à utiliser un appareil de traitement

Il pourrait y avoir plusieurs raisons à cela. Les suggestions suivantes devraient vous aider à identifier et à résoudre le problème :

  • Vérifiez que l’appareil de votre patient est allumé et que le masque est correctement réglé. Si vous n’êtes pas sûr de savoir comment ajuster le masque de votre patient, vous trouverez peut-être utile notre FAQ sur l’ajustement des masques. Si votre patient a une fuite importante et que le système Smart Start/Stop est activé, l’appareil peut s’arrêter automatiquement en raison de la fuite.
  • Vérifiez que la prise de courant est entièrement et correctement insérée dans l’appareil. Lorsqu’elle est correctement insérée, le bouton d’alimentation s’allume.
  • Assurez-vous qu’aucune couverture ou autre objet ne recouvre le bloc d’alimentation ou l’appareil.
  • Vérifiez que le filtre est propre. S’il est bouché, remplacez le filtre.
  • Pour les appareils de traitement S9 : Vérifiez que le couvercle de l’appareil est correctement fermé. Si votre patient utilise un humidificateur, assurez-vous que le couvercle de l’humidificateur est également fermé et que le plateau de l’humidificateur est entièrement inséré.
  • Assurez-vous que le patient n’utilise pas le bouton Start/Stop pour éclairer l’écran LCD pendant la nuit, car cela mettrait fin au traitement.
  • Vérifiez si un message apparaît à l’écran. Si c’est le cas, suivez les instructions pour supprimer le message.
  • Essayez de débrancher l’appareil, puis de le rebrancher.
  • De temps en temps, il peut y avoir des pannes de courant qui provoquent l’arrêt de l’appareil. Demandez à votre patient de vérifier si d’autres appareils (par exemple, un réveil) se sont éteints en même temps.
  • Si votre patient est équipé d’un appareil AirSense 10 ou AirCurve 10, vous trouverez des informations utiles sur l’assistance à distance AirView.

Nous vous suggérons d’essayer les solutions suivantes:

  • Humidificateur. L’utilisation d’un appareil de traitement CPAP ou d’un autre appareil detraitement de l’apnée du sommeil peut parfois provoquer une sécheresse et un blocage de la gorge, du nez et de la bouche. En effet, le flux d’air généré par l’appareil est souvent plus important que ce que le corps de votre patient est habitué à humidifier par lui-même. Les humidificateurs et les tuyaux chauffants peuvent augmenter la quantité d’humidité dans l’air que votre patient respire, ce qui peut contribuer à réduire ces symptômes et à rendre le traitement plus confortable.
  • Décongestif nasal. Les allergies nasales et la congestion peuvent amener les patients à respirer par la bouche pendant la nuit. Cela assèche la gorge et la bouche et peut avoir un effet négatif sur le traitement de l’apnée du sommeil. Un décongestif nasal ou un antihistaminique pourrait contribuer à atténuer ce problème.
  • Mentonnière. Si votre patient a le nez et la bouche secs pendant le traitement de l’apnée du sommeil, cela peut être dû à une bouche ouverte pendant le sommeil. Une mentonnière pourrait résoudre ce problème en gardant la bouche de votre patient fermée pendant toute la nuit.
  • Masque facial. Les allergies nasales chroniques ou d’autres problèmes nasaux tels qu’une déviation de la cloison nasale peuvent rendre difficile la respiration par le nez. Les masques faciaux, qui garantissent que vos patients reçoivent leur traitement, qu’ils respirent par le nez ou par la bouche, pourraient être la solution.

Certaines personnes présentent des ballonnements lorsqu’elles utilisent un appareil de PAP, en particulier au début du traitement. Si votre patient a des problèmes de ballonnements, nous vous suggérons d’essayer les solutions suivantes.

  • Essayez d’éviter d’avaler de l’air. S’il s’agit d’un nouveau traitement contre l’apnée du sommeil, il se peut que votre patient avale de l’air au lieu de respirer normalement. L’ingestion d’air peut provoquer des ballonnements. Votre patient doit essayer de respirer aussi normalement que possible lorsqu’il utilise l’appareil de traitement.
  • Essayez d’utiliser un appareil de traitement APAP (pression positive automatique des voies aériennes). Si les besoins en pression de votre patient varient au cours de la nuit, l’un des appareils de traitement de ResMed (AutoSet™) peut être un bon choix. Ces appareils ajustent automatiquement la pression tout au long de la nuit pour s’adapter aux schémas respiratoires uniques de votre patient. En fournissant moins de pression lorsqu’ils en ont besoin, un appareil AutoSet peut aider à réduire les ballonnements.

Nous vous recommandons d’essayer les solutions suivantes avec votre patient :

  • L’option “Rampe”. L’option “Rampe” est conçue pour rendre le traitement plus confortable. Elle aide votre patient à commencer le traitement chaque nuit en réglant l’appareil à une pression plus basse que celle prescrite et en augmentant lentement la pression jusqu’à la pleine pression de traitement pendant 45 minutes au maximum. L’utilisation de la rampe signifie que l’appareil a plus de temps pour atteindre la pression prescrite et que votre patient a plus de temps pour s’endormir confortablement. Sur les appareils AirSense 10 de ResMed, nous vous recommandons d’utiliser la fonction AutoRamp qui détectera automatiquement le moment où votre patient s’endort et augmentera la pression à partir de ce moment.
  • Un appareil de traitement APAP. Si les besoins en pression de votre patient varient au cours de la nuit, l’un des appareils de traitement de ResMed (AutoSet™) peut être un bon choix. Ces appareils ajustent automatiquement la pression tout au long de la nuit pour répondre aux besoins respiratoires uniques de votre patient.
  • La fonction EPR. Les appareils ResMed sont dotés d’une fonction de décharge de pression expiratoire (EPR) qui diminue la pression au fur et à mesure que votre patient expire. Cela peut rendre l’expiration plus naturelle et plus confortable.
  • Patience : rappelez à votre patient qu’il faut du temps pour s’habituer au traitement !  Il faut un certain temps pour que la plupart des gens se sentent à l’aise pour utiliser un appareil de PAP et un masque chaque nuit. Certains patients trouvent que le fait de porter leur masque avec l’appareil de traitement en marche pendant la journée, par exemple en regardant la télévision, les aide à s’y habituer.

Le mode d’économie d’énergie est conçu pour réduire la consommation d’énergie. Il est activé en appuyant sur le bouton Start/Stop pendant 3 secondes. Nous vous conseillons d’attendre au moins 2 minutes après la fin du traitement si votre patient souhaite toujours débrancher l’appareil.

Si vous utilisez la télésurveillance pour suivre les données de votre patient, l’appareil doit rester allumé pour que les données puissent être envoyées.

Aide aux patients pour le nettoyage de leurs humidificateurs

Un entretien et un nettoyage réguliers permettront de maintenir un humidificateur en bon état et aideront les patients à vivre une expérience de traitement plus agréable.

Le guide d’utilisation de chaque humidificateur contient des instructions sur le nettoyage de ce type d’appareil et de ses composants. En général, le réservoir d’eau doit être lavé chaque jour à l’eau chaude avec un détergent doux, puis rincé à fond à l’eau propre: il faut enuite le laisser sécher à l’abri de la lumière directe du soleil. Chaque mois, le réservoir d’eau doit être inspecté pour vérifier l’usure et la détérioration et être remplacé si l’un des composants est fissuré, trouble ou piqué.

Les patients ne doivent pas utiliser des produits suivants pour nettoyer leur humidificateur, car ces solutions peuvent causer des dommages et réduire la durée de vie du produit :

  • Solutions à base d’eau de Javel, de chlore, d’alcool ou d’ammoniaque
  • Savons hydratants, antibactériens ou à base de glycérine,
  • Agents adoucisseurs d’eau et de détartrage non approuvés

Pour vous faciliter la tâche, voici les instructions de nettoyage de l’humidificateur chauffant de ResMed :

Chaque jour

  1. Lavez le réservoir démonté, la plaque et le socle dans de l’eau chaude en utilisant un détergent doux.
  2. Rincez-les soigneusement à l’eau claire et laissez-les sécher à l’abri de la lumière directe du soleil.

Chaque mois

  1. Décollez le couvercle rabattable et lavez le couvercle à l’eau chaude en utilisant un détergent doux.
  2. Essuyez l’extérieur de l’humidificateur avec un chiffon humide et un détergent doux.

Veuillez noter que le réservoir, la plaque et le socle désassemblés peuvent également être lavés au lave-vaisselle au cycle délicat ou verrier (panier du haut uniquement). Les résidus de poudre blanche dans le réservoir d’eau peuvent être éliminés en utilisant une solution d’un volume de vinaigre ménager pour 10 volumes d’eau.

Veuillez vous référer au guide d’utilisation des tuyaux pour des instructions détaillées sur le nettoyage. En général, le tuyau doit être retiré chaque jour en tirant sur les surfaces rugueuses du manchon. Suspendez le tuyau dans un endroit propre et sec jusqu’à sa prochaine utilisation.
Remarque : les tuyaux à air ne doivent pas être suspendus à la lumière directe du soleil car ils peuvent durcir avec le temps et finir par se fissurer.

Les tuyaux à air ne doivent pas être lavés dans une machine à laver le linge ou un lave-vaisselle.

Chaque semaine, les patients doivent débrancher le circuit respiratoire de leur appareil de traitement et de leur masque en tirant sur les surfaces rugueuses du manchon, puis laver le circuit respiratoire à l’eau chaude en utilisant un détergent doux. Ils doivent rincer soigneusement le circuit respiratoire, le suspendre dans un endroit propre et sec et le laisser sécher. Les patients ne doivent rebrancher le tuyau à air à l’appareil et au masque qu’à l’occasion de la prochaine utilisation.

ResMed a recommandé et validé des procédures pour le nettoyage et la désinfection des humidificateurs chauffants à usage multiple dans un laboratoire du sommeil, une clinique ou un hôpital. Veuillez vous référer à notre guide de désinfection des humidificateurs ResMed pour ces instructions.

Veuillez noter que les étapes de la désinfection varient d’un pays à l’autre. Par conséquent, chaque établissement de santé doit consulter ses propres procédures avant d’appliquer celles qui figurent dans ce guide.

Appareils et cartes SD

Nous recommandons d’utiliser les cartes SD (Secure Digital) fournies par ResMed car elles ont été validées pour être conformes aux normes de sécurité légales. ResMed a sélectionné plusieurs cartes SD conformes aux exigences de sécurité légales (par exemple IEC 60601-1) et les fournit avec l’appareil de traitement ou comme accessoires. Toutes les cartes SD disponibles sur le marché ne sont pas conformes aux exigences légales ou n’ont pas été testées et validées pour fonctionner avec les appareils de ResMed.

Elle varie en fonction de l’appareil de traitement du sommeil. Sur un appareil S9, par exemple, une carte SD de 1 Go peut facilement stocker 365 jours de données d’utilisation, 30 jours de données détaillées et sept jours de données haute résolution. Sur tous les appareils AirSense 10 ou AirCurve 10, vous pouvez obtenir jusqu’à 365 jours de données d’utilisation et 30 jours de données détaillées à haute résolution.

Non. Ces cartes SD fonctionneraient avec votre appareil si elles étaient utilisées avec un adaptateur, mais il n’a pas été démontré qu’elles répondent aux exigences de sécurité de la norme IEC 60601-1 pour les appareils électromédicaux pour cet appareil de traitement. ResMed vous recommande donc de ne pas les utiliser.

Non. Les cartes Secure Digital High Capacity (SDHC), les cartes mini et micro SDHC et les cartes SDXC ne fonctionneront pas avec les appareils de traitement du sommeil ResMed.

Sur les appareils AirSense 10 et AirCurve 10, vous devrez ouvrir le couvercle de la carte SD pour accéder à la carte SD. Pour retirer la carte SD, vous devez pousser la carte SD pour la libérer, puis la retirer. Pour insérer la carte SD, poussez la carte SD dans l’appareil jusqu’à ce qu’elle s’enclenche. Nous vous recommandons d’insérer la carte SD lorsque l’appareil est éteint. Il est également possible d’insérer la carte SD lorsque l’appareil est sous tension mais qu’il ne délivre pas de traitement. Si la carte doit être retirée pour vérifier les données, veuillez attendre au moins deux minutes après l’arrêt du traitement avant de retirer la carte SD de l’appareil.

Sur tous les appareils AirSense 10 et AirCurve 10, il y a une LED à côté de la fente de la carte SD qui indique quand il est possible de retirer la carte SD en toute sécurité. Lorsque le voyant clignote, cela signifie que l’appareil utilise la carte SD et que celle-ci ne doit pas être retirée. Vous pouvez retirer la carte SD en toute sécurité lorsque le voyant s’éteint.

Voyager avec les appareils ResMed

Oui. ResMed propose une alimentation électrique de 90W qui peut être utilisée pour connecter un appareil de traitement du sommeil ResMed et son humidificateur à l’alimentation électrique du réseau. Si votre patient n’a pas besoin d’humidificateur, le bloc d’alimentation de 30 W, plus petit et plus léger, peut être plus pratique et n’est disponible que pour les appareils de traitement S9.

Ces alimentations peuvent être branchées sur des prises murales avec une configuration CA et ne peuvent pas être utilisées avec une configuration CC. Les patients qui doivent alimenter leur appareil de sommeil à partir d’une batterie de voiture ou de bateau ou d’un appareil similaire, auront besoin du convertisseur CC.

Oui. ResMed propose un convertisseur de courant continu que les patients peuvent utiliser pour alimenter leurs appareils de traitement du sommeil ResMed à partir d’une batterie de voiture ou de bateau ou d’un appareil similaire. Veuillez noter que les convertisseurs DC ne doivent pas être utilisés avec des ventilateurs.

Oui, notre tuyau SlimLine est l’un des tuyaux les plus fins et les plus flexibles du marché. Il est 40 % plus léger, 20 % plus fin et prend 35 % moins de place que les tubes CPAP classiques, ce qui le rend idéal pour les voyages. La conception simplifiée permet également aux patients de se déplacer plus facilement dans leur lit sans tirer sur le masque, de sorte que le masque et le joint restent stables.

Les sacs de voyage AirMini, AirSense 10 et AirCurve 10 de ResMed sont les compagnons de voyage idéaux pour les appareils de traitement du sommeil de ResMed. Ces sacs robustes et pratiques protègent l’appareil, l’humidificateur, le tuyau et le masque lorsque les patients sont en voyage. Ils sont également dotés d’un compartiment de rangement pour les accessoires, tels que les lingettes nettoyantes ou les filtres de rechange.

Nos sacs de voyage sont bien rembourrés, faciles à emballer et à transporter grâce aux poignées ou à la bandoulière pratique.

Nous proposons des sacs de voyage robustes, conçus sur mesure, pour nos ventilateurs Astral et Stellar et les accessoires associés. Tous nos sacs peuvent être fixés à un lit ou à un fauteuil roulant, et offrent un accès à l’interface utilisateur afin que les patients et les soignants puissent voir et accéder aux alarmes et aux commandes sans avoir à retirer l’appareil.

Le sac de mobilité Astral protège le ventilateur de maintien des fonctions vitales Astral de votre patient et ses accessoires pendant les voyages. Le sac de mobilité est facile à transporter à la main ou comme sac à dos grâce à ses larges et confortables bretelles. L’interface utilisateur est entièrement accessible lorsque le ventilateur est à l’intérieur du sac et les systèmes d’alarme d’Astral fonctionnent à l’intérieur du Mobility Bag à un volume de 45-75 dBA (en cinq étapes) pour plus de sécurité et de tranquillité d’esprit.

Le sac de mobilité Stellar donne à votre patient l’assurance d’une protection solide et adaptée contre les chocs, la poussière et l’eau.